Désinsectisation

Située à Agneaux dans la Manche, notre société est spécialisée dans la DÉSINSECTISATION.

De nombreuses maladies et bactéries sont transmises chaque année par des insectes à des millions d’êtres humains.

NOUS INTERVENONS POUR :

  • Destruction nids guêpes et frelons, leurs piqûres sont douloureuses, et les conséquences pour une personne allergique peuvent être lourdes.
  • Traitement contre les puces et punaises de lit. Les puces sont extrêmement désagréables en raison des piqûres qu’elles infligent.
  • Traitement des mouches. Elles polluent les denrées qu’elles touchent, salissent les murs Des maisons.
  • Destruction des cafards et des blattes. Ils souillent tout ce qu’ils touchent. Ils transmettent des maladies et donnent une mauvaise image.
  • Suppression des mites alimentaires. Très présente dans les laboratoires de boulangerie à cause de la farine. Elles souillent tous les aliments par ses fils de soie et ses déjections.

GUÊPES

D'une longueur variant habituellement de 10 à 19 millimètres, les guêpes ont une morphologie de base proche de celle des abeilles et des fourmis sexuées : une tête notamment dotée de mandibules et d'une paire d'antennes, d'une paire d'yeux composés et de trois ocelles infrarouges, un thorax sur lequel sont fixées six pattes et quatre ailes membraneuses, enfin l'abdomen arborant des couleurs vives avec à son extrémité un aiguillon relié à une glande à venin. 

La piqûre de ces insectes a pour but d'injecter du venin à leur victime pour se défendre ou pour défendre leur nid, ou bien pour la neutraliser lorsqu'ils chassent. Le venin de guêpe est un mélange complexe de composés chimiques (enzymes, protéines et amines biogènes) différent de celui des abeilles, frelons ou polistes.

L'aiguillon de la guêpe n'est pas équipé de harpon, de ce fait elle ne laisse pas son dard fiché dans la piqûre. Elle peut donc agresser sa victime à volonté, plusieurs fois de suite, sans crainte d'y laisser la vie en perdant une partie de son abdomen avec l'aiguillon.

Selon les individus, l'effet peut être bénin ou grave, en fonction du nombre de piqûres et du fait de la présence de substances sensibilisantes dans la composition du venin, mais seuls 2 % des humains sont mis en danger par une seule piqûre de cet animal. Les personnes n'auront la plupart du temps qu'une rougeur localisée, un œdème qui peut être très douloureux et quelques démangeaisons 


PUCES

Leur identification se base sur le stade adulte. L'adulte mesure de 2 à 6 mm de long (et peut même aller jusqu'à 8 mm), c'est un insecte sans ailes ni queue.

Cycle biologique

Il est particulièrement rapide : dès environ 48 heures après leur 1er repas de sang, généralement entamé dans les 30 minutes suivant l’accostage d'un chat ou chien, une femelle peut pondre jusqu’à 50 œufs par jour pendant 50 à 100 jours, avec une moyenne de 20 à 30 œufs par jour sur une période de 2 mois. Les puces passent par quatre stades de développement : œuf, larve, nymphe, et adulte. La durée du cycle biologique dépend de l'espèce en cause, de la température, de l'humidité et de l'accès à la nourriture. Selon les conditions, une puce devient adulte en deux à plusieurs mois.

Développement

Après chaque repas sanguin, les puces femelles pondent de quatre à huit œufs ronds ou ovales (0,5 mm de long), à coque lisse, de couleur blanchâtre. Leur texture est collante, mais ils tombent facilement de la peau ou fourrure de l'animal hôte. Si les conditions lui sont favorables, l'œuf éclot après quelques jours et il en sort une larve en forme de ver qui, chez les espèces d'hôtes habituels, mesurent au moins 1,5 mm de long. Sa durée moyenne de survie dans le cocon est de 150 jours, où elle semble par ailleurs relativement protégée contre les insecticides, jusqu'à ce que des conditions propices, comme une augmentation de la température et des concentrations en dioxyde de carbone, favorisent son émergence. La larve est sensible aux vibrations. L’émergence des adultes est alors immédiate et le cycle peut se poursuivre.


PUNAISES DE LIT

Les punaises sont actives la nuit et fuient la lumière, ce qui les rend difficile à détecter. Elles vivent en groupe principalement
à proximité des lieux de repos de l’homme dans des endroits très variés tels que les coutures de sommiers et matelas,
rideaux, plinthes, placards, bois de lits…


Elles se nourrissent exclusivement de sang qu’elles prélèvent par piqûres sur l’être humain lorsque celui-ci est au repos.
La fréquence des piqûres pour chaque punaise est comprise entre trois et quinze jours.
Cet insecte a une grande capacité de prolifération et génère en quelques semaines une grande descendance. Il va se
disperser très facilement soit en se déplaçant par lui-même ou via le déplacement d’objet par l’homme (Valises, vêtements,
meubles…)


Les piqûres entraînent des lésions cutanées sévères et extrêmement urticantes pouvant entrainer éventuellement des
oedèmes. De plus la répétition des piqûres peut-être à l’origine d’anxiété profonde et de réaction phobique.
Les locaux fortement infestés ou à risque sont principalement les hôtels, foyers, maisons de retraite, trains et l’habitat
collectif.
Dans le cas d’une exploitation commerciale, une infestation de punaises peut nuire à la réputation et à l’activité économique.

 


MOUCHE DOMESTIQUE

Les adultes mesurent de 5 à 8 mm de long. Leur thorax est gris, avec quatre lignes noires longitudinales sur le dos. La face ventrale de l'abdomen est grise. Le corps entier est recouvert de poils. Elles ont des yeux composés rouges. Les femelles sont légèrement plus grosses que les mâles. Les pièces buccales de la mouche forment une trompe se terminant par deux coussinets munis de pores, par lesquels la mouche aspire sa nourriture.

Chaque femelle peut pondre jusqu'à 500 et même jusqu'à 1 000 œufs, généralement en 5 fois avec chaque fois une centaine d'œufs déposés. 

Les mouches dépendent des températures : généralement, plus il fait chaud, plus les mouches se développent. Durant l'hiver, la plupart d'entre elles survit au stade de larve ou de pupe dans des lieux chauds protégés.


CAFARDS

Les blattes sont généralement des insectes assez grands. Leur taille peut varier de quelques millimètres à près de 100 mm chez les grosses espèces. La tête porte de longues et fines antennes formées d'un grand nombre d'articles. Ils ont de grands yeux composés. Les pièces buccales sont de type broyeur et elles se retrouvent à l'avant de la tête. Leur corps a une forme ovale, aplatie dorso-ventralement. 

Selon les espèces, la femelle peut pondre une oothèque pouvant contenir en moyenne entre 12 à 25 œufs. Chez la blatte germanique (Blattella germanica) , la femelle peut pondre entre 3 et 6 oothèques et chacune d'elles peut contenir jusqu'à 50 œufs.

Les blattes fréquentent, suivant les espèces, des lieux chauds, humides ou secs et abrités de la lumière tels que les chaufferies et les sous-sols.

A la faveur de la nuit, elles prennent possession des cuisines, des salles d’eaux, des gaines techniques et de nombreux recoins où elles ont généralement une activité crépusculaire et nocturne.

On les localise surtout :

  • derrière les plinthes et les meubles
  • dessous les éviers
  • dans les compartiments moteurs (réfrigérateurs et congélateurs)
  • dans les calorifugeages de fours et cuisinières

MITES ALIMENTAIRES

Très présente dans les laboratoires de boulangerie à cause de la farine. Elles souillent tous les aliments par ses fils de soie et ses déjections.

Elles proviennent, en général, des produits alimentaires que vous achetez : vous introduisez chez vous une larve ou un cocon collée et c’est le départ de l’infestation. 

Une mite alimentaire pond environ 200 œufs minuscules, d’où éclosent les larves au bout de 3 ou 4 jours. 

Au bout d’un mois environ, la larve devient papillon, est fécondée et se met à pondre à son tour. Et le cycle se reproduit tant que les larves ont le moindre morceau de nourriture à leur portée.


ARAIGNÉE

Elles sont bénéfiques et inoffensives, et seulement quelques-unes sont dangereuses. 

Il peut être utile de traiter en cas de fortes infestations.


FOURMIS

La fourmi noire commune est l’une des espèces, qui nidifient en plein air et semblent pénétrer dans les maisons de façon régulière. Il s’agit d’un insecte actif, qui fait son nid à l’extérieur dans l’herbe et dans les murs ainsi que sous les dallages. Elles font preuve d’une très grande activité pour leur recherche de nourriture, ce qui explique qu’elles pénètrent à l’intérieur des habitations.

LES TRAITEMENTS :

  • Par pulvérisation

  • Par gel attractif

  • Par insecticide

  • Par nébulisation

  • Par thermo nébulisation

  • DEIV (destructeur électrique d’insectes volants)


Nous consulter pour toute autre demande de désinsectisation.

Contact